[Dossier] Qu'est-ce qu'un module OPS ?

Aujourd’hui encore, la très grande majorité des produits électroniques audiovisuels ne sont pas évolutifs. Ils sont figés dans leur équipement et leurs capacités techniques. Evoluer nécessite d’ajouter un élément externe ou bien de remplacer le produit. Certaines catégories sont plus évolutives que d’autres, comme les matrices vidéo par exemple, dont les cartes d’entrées/sorties peuvent être sélectionnées selon ses besoins et évoluer dans le temps. Certains moniteurs sont également évolutifs par le biais d’un emplacement standardisé destiné à recevoir un module OPS. Mais qu’est-ce qu’un module OPS ?

« Spécifications enfichables ouvertes »

Si l’on traduit mot à mot la signification d’OPS, on obtient cette expression qui ne veut pas dire grand-chose. OPS est l’acronyme de Open Pluggable Specification. Ce système a été créé il y a maintenant dix ans par Intel et Microsoft. Ce n’est pas anodin si ce sont des sociétés impliquées dans l’informatique et non dans l’audiovisuel.

Le principe d’OPS a été de se dire : comment intégrer un élément interchangeable dans un écran plat, et plus particulièrement un PC ? Intel et Microsoft ont donc inventé un format d’ordinateur standardisé.

Afin qu’il soit facilement enfichable dans le moniteur, il faut qu’il soit le moins épais possible. Et que globalement, il occupe un espace minimal afin de ne pas trop contraindre les fabricants de moniteurs.

A l’avant sont logés les différents connecteurs et voyants ajoutés ainsi au moniteur. Des oreilles avec une vis de chaque côté permettent de fixer le module OPS dans son emplacement. A l’arrière, un connecteur multibroches enfichable assure la liaison avec le téléviseur.

Cette liaison à 80 contacts est standardisée. Elle permet de faire passer l’image, le son, les données, les commandes et l’alimentation. L’image est transmise au format DisplayPort et les données en USB 2.0 & 3.0. L’alimentation nécessite entre 12 et 19V.

Toujours pour faciliter l’acceptation des modules OPS par les fabricants de moniteurs, ils doivent être efficace en termes de gestion des calories. Les modules OPS sont donc efficients en faisant appel à des radiateurs plutôt qu’à des ventilateurs.

A lire également :   [Dossier] Les avantages et les contraintes de l'USB-C

Un format ouvert et évolutif

Intel et Microsoft ont créé OPS pour faciliter l’intégration de mini PC dans les environnements audiovisuels. Plutôt que de devoir cacher un PC traditionnel quelque part, les deux géants de l’informatique ont eu l’idée de faire rentrer un mini PC dans un module standardisé.

Les clients finaux n’ont plus qu’à choisir le module avec les caractéristiques de puissance et de stockage dont ils ont besoin. Les modules OPS venaient répondre à l’origine aux besoins de l’affichage dynamique. Mais d’autres types de fonctions ont profité du format OPS par la suite.

Cependant, le plus souvent les fabricants de moniteurs proposent leurs propres modules OPS forcément compatibles avec leurs dalles ! Ainsi, vous restez chez le même fabricant avec une compatibilité garantie. Même si elle l’est normalement par l’universalité du système OPS.

Grâce aux modules, il est ainsi possible de faire évoluer un moniteur dans le temps. Au gré des besoins en puissance, on pourra échanger le module par une version plus récente ou avec plus de fonctionnalités, sans avoir besoin de toucher au moniteur.

Des modules OPS extendeurs

Certains ont profité du format universel pour l’utiliser à d’autres fins. En dehors du mini PC intégré, un autre usage s’est imposé pour les modules OPS : l’extendeur.

Lorsqu’on utilise un extender, le boîtier récepteur doit être camouflé quelque part derrière le moniteur. Pourquoi ne pas utiliser l’emplacement OPS pour l’insérer ? C’est ainsi que des modules OPS récepteurs HDBaseT ont vu le jour.

Ils sont souvent présentés par leurs fabricants respectifs comme liés à la marque concernée. De son côté Crestron, fabricant de systèmes d’automation (mais pas de moniteurs), a sorti un module extender OPS universel. Celui-ci apporte la connectivité AVoIP à n’importe quel moniteur de n’importe quelle marque équipé d’un slot OPS.

A lire également :   [Guide] Comment trouver le boîtier qu'il vous faut au sein de l'offre Gefen

Quelques exemples de produits OPS

Christie a équipé la plupart de ses moniteurs d’un emplacement OPS, c’est-à-dire la quasi-totalité des références actuelles débutant par FHD, UHD et SUHD. Christie propose également un module OPS destiné principalement aux salles de contrôle. Avec sa connexion réseau, il récupère des flux AVoIP. Doté d’une sortie vidéo, il peut alimenter un second moniteur en double écran.

Philips OPS

Chez Philips également, la plupart des gammes disposent de la compatibilité OPS : les tableaux blancs, les modèles multitouch comme les moniteurs pour l’affichage dynamique. Cela concerne les gammes X, H ou T par exemple. AG Neovo a équipé son moniteur 55″ PN-55D de cet emplacement OPS pour faire évoluer sa connectivité par défaut.

Les modules mini OPS

Sharp a décidé d’aller plus loin en utilisant le nouveau format mini OPS développé par Aopen, un autre acteur des composants informatiques. Le moniteur PN-M501W en est équipé par exemple. Il est dédié à l’affichage dynamique 24h/24 dont le contenu pourra provenir de ce module.

Trois modules mini OPS sont proposés par Sharp : un mini PC, un récepteur HDBaseT et une interface bidirectionnelle interactive pour afficher les contenus d’un smartphone par exemple.

Normal ou Mini, le format OPS n’a pas fini de faire parler de lui. Ses capacités à faire évoluer les moniteurs sans avoir à les remplacer sont complètement dans l’air du temps.

Sources :

Une réponse à [Dossier] Qu'est-ce qu'un module OPS ?
  1. […] est possible de faire évoluer le PN-70TH5 grâce à son emplacement mini OPS (voir notre dossier Qu’est-ce qu’un module OPS). Pour aller plus loin, jusqu’à trois Big Pad peuvent être […]


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.