[Dossier] VISCA, Pelco, ONVIF : les protocoles de commande des caméras PTZ

Lorsque les caméras de surveillance et les caméras de visioconférence sont motorisées, différentes solutions de contrôle sont possibles. Elles sont dites PTZ, pour Pan-Tilt-Zoom. Cela signifie que la caméra est mobile dans l’axe horizontal (pan) et vertical (tilt), complété par le zoom. Ces trois motorisations peuvent se piloter de différents façons comme nous allons le voir. Mais il existe aussi des protocoles de commande PTZ universels facilitant ces possibilités.

Le pilotage propriétaire direct infrarouge ou USB

Le premier moyen de contrôle des motorisations PTZ d’une caméra est le plus simple : l’infrarouge. Si la caméra est équipée d’un récepteur, elle sera fournie le plus souvent avec une télécommande. Les utilisateurs peuvent ainsi facilement zoomer et modifier l’orientation de la caméra. Ce n’est pas forcément très précis mais n’importe qui peut prendre en main la motorisation sans formation, sans aucune complexité.

Dans le même esprit, avec une caméra reliée en USB à un PC, ce dernier fait office de centre de contrôle. La télécommande apparaît de façon virtuelle avec toutes les touches nécessaires. Bien que ce soit moins pratique qu’une télécommande car la manipulation s’effectue à la souris ou au trackpad. Mais cette solution a l’avantage de la simplicité et on ne risque pas d’égarer la télécommande infrarouge.

Une caméra PTZ AVer et sa télécommande infrarouge – (c)AVer

En résumé, les modes de contrôle infrarouge et USB sont dédiés essentiellement aux caméras PTZ de visioconférence dans les salles de réunion, lorsqu’il y a une seule caméra.

Le pilotage universel via le port RS232/422/485

Un grand nombre de caméra reçoit un port série prenant la forme d’une prise DB9 ou Mini-DIN. Elle est compatible avec les normes RS232, RS422 ou RS485. Cette solution désormais ancienne est toujours d’actualité car fiable et simple d’emploi. Fonctionnant dans le domaine analogique, il est facile d’analyser et de débugger les transmissions avec de petits logiciels gratuits qui captent et affichent les trames.

Ce type de liaison est universel. Il permet d’utiliser les protocoles de commande PTZ suivants :

  • Pelco-D et Pelco-P – développé par la société Pelco appartenant au groupe Schneider, société spécialisée dans le domaine de la vidéosurveillance qui a mis à disposition son protocole
  • VISCA – développé par Sony, ce protocole est utilisé aujourd’hui par les plus grands acteurs de la vidéoconférence

Les commandes Pelco ou VISCA se transmettent classiquement en hexadécimal, avec l’adresse de la caméra à laquelle on souhaite parler, les commandes et les données de confirmation. Le tableau ci-dessous liste les commandes VISCA pour chaque type de motorisation P, T et Z.

Liste des commandes universelles VISCA – (c)Blackmagicdesign

Il est possible de chaîner les caméras à partir d’une seule liaison RS232/422/485. Lorsque la commande est envoyée, toutes les caméras la reçoivent, seule celle dont l’adresse est en tête de la commande réagit. Les commandes de type broadcast permettent de piloter toutes les caméras simultanément.

A lire également :   [Dossier] Qu'est-ce que le projection mapping ?

En résumé, les protocoles Pelco et VISCA via une connexion série se destinent au contrôle d’une ou de plusieurs caméras PTZ. Pelco se retrouve plutôt utilisé pour la surveillance, VISCA pour les conférences.

Le pilotage universel en IP

Piloter une caméra via sa connexion réseau, cela tombe sous le sens. Dans ce domaine aussi des protocoles de pilotage existent. Certains fabricants peuvent mettre à disposition une API pour attaquer directement leurs caméras via une communication ouverte. C’est utile pour intégrer les caméras dans des systèmes d’automation et les lier à d’autres fonctions audiovisuelles ou techniques du bâtiment.

La liaison IP d’une caméra sert le plus souvent à délivrer le flux audio et vidéo sur le réseau via un stream lisible par différents types de récepteurs. Deux protocoles existent dans lesquels l’image, le son et les commandes intègrent le même flux :

  • ONVIF-S – plusieurs acteurs de la vidéo sont à l’origine de ce protocole. ONVIF est aujourd’hui une association à but non lucratif mettant à disposition différentes formes de son protocoles pour des usages distincts. La version ONVIF-S transmet les contenus et les commandes PTZ.
  • NDI – développé par NewTek et ouvert à ses partenaires et concurrents, ce protocole transporte lui aussi image, son et commandes (lire aussi notre dossier NDI : le format AV sur IP dédié à la production live)
  • VISCA over IP – une version réseau du protocole VISCA est également disponible
A lire également :   [Dossier] 3 solutions modernes pour distribuer du HDMI

Piloter les caméras à travers l’IP est évidemment la solution la plus polyvalente. Une seule connexion permet de transmettre les flux de la caméra et de lui envoyer en retour les commandes PTZ. Ensuite, les caméras peuvent se trouver n’importe où sur le réseau, elles seront toujours pilotables.

En résumé, le PTZ via l’IP s’adresse surtout à des projets de grande envergure, sur des événements live, de grandes salles de conférence ou pour les centres de vidéosurveillance.

L’importance des protocoles de commande PTZ universels

Qu’ils soient série ou IP, les protocoles de contrôle des caméras PTZ sont nécessaires à tous les systèmes de gestion centralisés tels que les pupitres ou les régies. Une configuration simple permet de prendre la main sur toutes les caméras dans un protocole donné, même si elles ne proviennent pas du même fabricant. Certaines centrales de pilotage sont même compatibles avec différents protocoles, ce qui multiplie encore les possibilités pour piloter des dizaines de caméras sans contrainte.

Enfin, du côté des caméras il existe également des modèles équipés de plusieurs protocoles pour faciliter leur insertion dans un système existant. C’est le cas des caméras AVer TR530 et TR320 qui offrent les compatibilités VISCA, Pelco et ONVIF. Elles font ainsi tomber toutes les barrières à l’installation.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.