BNM Video propose une solution efficace de stockage et de diffusion multi pièces de films. Le concept est simple, il suffit d’insérer ses films sur DVD ou Blu-ray dans le serveur, ceux-ci sont dématérialisés pour éjectés. Pour cela, deux éléments simples constituent la base d’une telle solution : un serveur qui enregistre et qui stocke les films d’un côté, un lecteur vidéo relié à une TV capable de relire les fichiers stockés de l’autre. Découvrons  les autres éléments nécessaires pour construire un système complet vidéo multiroom.

Pourquoi un serveur vidéo ?

Aujourd’hui, deux dilemmes peuvent se poser :

  • on possède une bibliothèque importante de films et il devient fastidieux de retrouver le bon boîtier sur les étagères (surtout quand le disque correspondant n’est pas dedans !)
  • on a plusieurs téléviseurs sur lesquels on aimerait bien pouvoir regarder ses films, mais pour cela, il faut balader les disques d’une pièce à une autre

bnm video serveur

Le numérique permet de régler ces deux problèmes grâce aux serveurs vidéo. C’est ce que l’on trouve dans le catalogue BNM Video avec 8 références, de 14 à 90 TeraOctets, pour stocker des centaines de DVD et de Blu-ray. Une unité d’extension permet de rajouter encore plus de TeraOctets pour constituer des bibliothèques de films numérisés virtuellement sans limite.

Selon les capacités de son réseau informatique, on va pouvoir lire simultanément plusieurs films distincts sur différents téléviseurs de la maison. Chaque lecteur affichera son interface sur le téléviseur pour permettre de sélectionner son film dans la mosaïque de jaquettes des films stockés.

A lire également :   OMB fabrique en Italie tous vos supports sur mesure

Un système par l’exemple

Le serveur et les lecteurs multimédia ne suffisent pas. On est dans le tout numérique et un réseau informatique est requis. Il faut tout d’abord un réseau câblé avec une prise RJ45 disponible dans chaque zone, à proximité du téléviseur. Toutes ces prises RJ45 seront reliées à un switch réseau, Gigabit de préférence, et relié par un câble réseau à la box Internet. Pour ne pas entrer dans les complications, choisissez un switch non manageable, c’est-à-dire un modèle plug-and-play sans aucun réglage interne : pas de réglage, pas de risque donc de faire de mauvais réglages !

Le serveur vidéo peut se trouver dans n’importe quelle pièce, mais idéalement ce sera dans une remise, une pièce technique, mais néanmoins assez ventilée car les serveurs peuvent dégager pas mal de chaleur. Il faut tout de même que cette pièce reste facilement accessible, car c’est dans cette pièce qu’il faudra se rendre pour insérer les nouveaux disques dans le serveur afin qu’il soient copiés.

bnm video schema

Cliquez pour agrandir

Dans chaque zone, le lecteur multimédia sera relié d’un côté à la prise réseau, et donc au switch, et de l’autre en HDMI au téléviseur ou à l’amplificateur home cinema. Ne manque plus qu’une télécommande universelle pour piloter le tout, et le tour est joué !

En résumé

La composante essentielle, c’est la présence d’un réseau informatique câblé arrivant au moins dans chaque pièce où l’on prévoit d’installer un lecteur multimédia. Alors tout devient possible pour mettre en place un système de bibliothèque de films HD quasiment sans limite de stockage, et diffusant en multiroom vers un nombre conséquent de zones vidéo. Avec une télécommande universelle, l’utilisateur a ainsi tout dans la main pour piloter un système high-tech qui devient aussi simple d’usage qu’un simple lecteur DVD relié en direct sur un téléviseur !

A lire également :   De l'audio/vidéo et de la domotique Elan pour un showroom exceptionnel

Exemple pour 1 zone :

Exemple pour 3 zones :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.