La production d’écrans tactiles pour ordinateurs est en pleine expansion, elle devrait littéralement exploser dans les cinq années à venir, passant de 15,8 millions d’unités en 2010 à 117,9 millions d’unités en 2015 (source iSuppli). Des écrans tactiles qui seront désormais utilisés aussi bien pour les ordinateurs de bureau que pour les PC portables et les tablettes numériques. « Les ISV (Independent Software Vendor) seront les partenaires clés de cette révolution tactile », souligne Rhoda Alexander d’iSuppli.

En effet, ce sont eux qui développeront et commercialiseront les applications qui permettront à ces écrans tactiles d’être populaires et de devenir peu à peu indispensables. Que ces applications soient développées pour Windows 7, Linux, Mac ou pour un OS mobile, « ce sont les ISV qui dicteront en grande partie la demande » et qui tiendront les rênes du marché ajoute l’analyste. Apple l’a d’ailleurs bien démontré, d’abord avec l’iPhone et maintenant avec l’iPad : le contenu est la « clé » du succès d’un produit tactile. Quant aux concepteurs de systèmes d’exploitation, ils devront ajouter des briques spécifiques à leurs OS afin qu’ils soient compatibles avec ce flot d’applications tactiles. Car, pour rendre un produit populaire, explique Rhoda Alexander, il ne suffit pas qu’il soit capable de tout faire et qu’il ouvre une large fenêtre sur le Web, il doit proposer quelque-chose d’exclusif, comme l’iPad avec les applications disponibles sur l’App Store.

A lire également :   AVer ExtremeCap : des mini interfaces USB pour streamer facilement à partir d'une caméra ou d'un appareil photo

Les fabricants de produits tactiles devront également collaborer avec les ISV afin de développer des applications tactiles de productivité dédiées aux professionnels. C’est à ce prix seulement que les ventes à destination des professionnels pourront augmenter et que ce public sera conquis.

Les ISV devraient également jouer un rôle majeur dans la promotion de nouvelles technologies d’écran tactile nécessaires au fonctionnement de certaines applications. iSuppli s’interroge ainsi sur l’avenir des écrans tactiles capacitifs et se demande si les solutions résistives qui, jusqu’à présent, n’avaient pas donné satisfaction (en termes de luminosité notamment) ne seront pas améliorées et n’afficheront pas leur supériorité. Notamment en ce qui concerne leur capacité à détecter la pression du doigt et à offrir différentes réponses avec fonction de l’intensité tactile de l’utilisateur. Ce qui ouvre la porte à tout un tas de nouvelles applications. Les ISV joueront encore une fois les arbitres dans cette compétition.

Source : itchannel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.