Green Hippo PixelMapper : quand la vidéo est reproduite par l'éclairage

Les serveurs vidéo Green Hippo de tvONE ont pour but de gérer les contenus multimédia pour les événements live. Cela concerne les émissions de télévision, les concerts ou le projection mapping. Ils adaptent le contenu selon les surfaces spécifiques ainsi qu’une ligne de temps. Tout en laissant la possibilité d’ajuster et de modifier les contenus en temps réel. Il est aussi possible de faire participer les éclairages en tant que surfaces d’affichage combinées aux écrans.

Toute surface éclairée devient potentiellement un écran

La technologie PixelMapper de Green Hippo a pour but de prendre la main sur l’éclairage depuis l’un des serveurs vidéo de la marque. Ainsi, comme vous le voyez sur la photo en ouverture de cet article, l’éclairage des marches de l’escalier correspond harmonieusement à celles des images affichées sur les écrans en fond de scène.

L’utilisation d’un serveur multimédia Green Hippo avec cet objectif présente d’énormes avantages par rapport à la programmation manuelle. Cette synchronisation vidéo/éclairage économise du temps et des moyens. Elle reste extrêmement facile à programmer et à contrôler en temps réel.

Comment fonctionne le Pixel Mapping ?

Reprenons l’exemple de l’escalier. Pour un résultat optimal, celui-ci doit être virtualisé dans le logiciel Green Hippo, comme si c’était un écran. Il faut obtenir ses dimensions réelles en 3D comprenant les différentes cotes, comme les espaces entre chaque marche.

A lire également :   Des écrans tactiles ProDVX pour les bornes de commande avec terminaux de paiement

Une fois cela entré dans le logiciel, il faut ensuite indiquer la résolution de l’escalier. C’est-à-dire le nombre de LEDs d’éclairage pilotables indépendamment. Si le flux vidéo de départ est en 1920×1080 pixels, il sera simplifié (« downscalé ») pour s’adapter au nombre de LEDs réelles.

Une fois ces opérations effectuées, on colle l’image choisie sur cette nouvelle surface d’affichage gérée par le serveur. Qui n’est pas un moniteur ou un vidéoprojecteur mais bien un éclairage LEDs RGB. La vidéo ci-dessous vous donne un aperçu des différentes étapes.

Une immersion totale grâce à PixelMapper

En résumé, les serveurs vidéo Green Hippo pilote non seulement les affichages numériques sur moniteurs, murs d’images dvLED et vidéoprojecteurs mais aussi tout l’éclairage de la salle. En communiquant en DMX directement avec ces éclairages, la cohérence graphique et visuelle est totale.

Plus d’infos : tvONE

Une réponse à Green Hippo PixelMapper : quand la vidéo est reproduite par l’éclairage

  1. […] aux technologies avancées des media servers Green Hippo, nous nous étions intéressés à PixelMapper. Elle permet d’utiliser de multiples éclairages LED (dans un studio TV, sur un […]


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.