L'installation du mois : de l'art numérique à la fondation d'entreprise Martell

A Cognac, la Fondation d’Entreprise Martell accueille chaque année un nouvel artiste dans un espace de 900m2. Le créateur invité peut ainsi utiliser les contraintes architecturales, toujours avec un objectif d’immersion. L’installation du mois, c’est cette carte blanche laissée à la Compagnie Adrien M. et Claire B. qui a fait appel à un grand nombre de vidéoprojecteurs.

La démarche des ces artistes place l’humain au centre des enjeux technologiques, et le corps au cœur des images, avec comme spécificité le développement sur-mesure de leurs outils informatiques. Le pari semble réussi pour cette installation éphémère faisant appel à 29 vidéoprojecteurs. Ils sont installés et projettent d’une façon totalement déstructurée qui met le résultat artistique aux avant-postes, où la technologie s’efface totalement.

Techniquement, les quatre modèles laser à courte focale Optoma ZU-850 ont rejoint le plafond. Tandis que les 25 Optoma EH-460ST, toujours à focale courte, ont pris place quant à eux au sol, autour des piliers de la salle. Ainsi, tous projettent sur une structure transparente prenant la forme de vagues, d’arbres, ou de nuages. A vous d’y voir ce que vous voulez !

En fonction de leur emplacement, les vidéoprojecteurs reposent sur différents types de supports :

Enfin, deux caissons de basses Sunfire HRS-12230 viennent créer une ambiance très organique, en lien avec les animations visuelles.

Cette installation du mois originale démontre que l’on peut réellement tout faire avec des vidéoprojecteurs. Il suffit d’associer le bon modèle (focale, luminosité), avec le bon support et tout devient possible.