[Dossier] HDMI vs. DisplayPort : quelles différences, quels usages ?

Le HDMI et le DisplayPort sont aujourd’hui les deux connecteurs numériques multibroches capables de transporter les plus hautes résolutions. On peut croiser l’un comme l’autre dans différentes situations. Ils se ressemblent, ils sont parfois interchangeables, mais ils ne sont pas pour autant identiques. Ce dossier répond à toutes vos questions sur ces deux formats.

L’origine de ces deux formats de connecteurs audio/vidéo

Le HDMI, pour High Definition Multimedia Interface, existe depuis 2002 dans sa version 1.0. Nous en sommes à la version 2.0b. Le HDMI a été lancé par six grands fabricants : Hitachi, Panasonic, Philips, Silicon Image, Sony et Toshiba. Il nécessite une licence pour son utilisation dans les produits.

Le HDMI a remplacé la Péritel et le YUV dans le domaine audiovisuel.

Le DisplayPort a été créé et est développé par l’organisme VESA (Video Electronics Standards Association) qui regroupe des dizaines de fabricants. Ce format a débuté en 2006 dans sa version 1.0. aujourd’hui, le DisplayPort en est à la version 1.4.

Le DisplayPort a remplacé le VGA et le DVI dans les environnements informatiques.

Les types de connecteurs HDMI

Le format HDMI fait appel à trois types de connecteurs différents constitués de 19 broches. Le plus large est celui le plus courant, c’est le type A. Il existe en versions mini (type C) et micro (type D). Ces deux connecteurs plus petits sont utilisés sur certains PC, sur les caméras et les appareils photo afin de gagner de la place essentiellement. Le type B (Dual Link) n’est pas utilisé à ce jour.

Tous les cordons HDMI sont compatibles avec la norme la plus basse (1.0). En revanche, pour supporter la dernière norme en vigueur, la 2.0b, cela nécessite les cordons les plus récents et les plus qualitatifs afin de faire transiter sans coupure le débit de 18 Gbps.

De gauche à droite, HDMI standard, Mini HDMI et Micro HDMI – ©Wikipedia

Les types de connecteurs DisplayPort

Le format DisplayPort repose sur deux formats utilisés à peu près à part égale et constitués de 20 broches. Le DisplayPort standard se trouve principalement à l’arrière des moniteurs vidéo. Le Mini DisplayPort est utilisé sur les ordinateurs, qu’ils soient fixes ou portables.

Le problème de cordons incompatibles est moins présent avec le DisplayPort. La norme a été prévue dès le départ pour transporter des débits supérieurs à 10 Gbps, les câbles ont donc été fabriqués en conséquence. Il est toutefois possible de trouver des cordons spécifiquement certifiés DP 1.4.

Le connecteur Mini DisplayPort à gauche, le DisplayPort standard à droite – ©Expert Reviews

Deux modes de transmission des données

La différence essentielle concerna la façon dont sont transmises les données à travers ces deux connecteurs. Les deux méthodes sont incompatibles entre elles, ce qui explique la coexistence des deux formats.

HDMI : TMDS

Le HDMI utilise la technologie TMDS (Transition Minimized Differential Signaling), ce qui signifie transmission de données en série à haute vitesse. La broche 18 délivre 5V côté source pour initier la liaison lorsque nécessaire.

DisplayPort : LVDS

Le DP utilise pour sa part le LVDS (Low Voltage Differential Signaling) ou transmission différentielle basse-tension. La broche 20 délivre 3,3V côté source pour initier la liaison si besoin.

Intercompatibilités avec les formats inférieurs

Le HDMI et le DisplayPort transportent des signaux numériques. Ils sont donc incompatibles avec les connecteurs analogiques Péritel, YUV et VGA. Dans ces derniers cas, un scaler est nécessaire pour passer d’un format vidéo analogique à un format numérique.

Le DVI existe sous deux formes : DVI-A analogique et DVI-D numérique. Il est donc possible d’utiliser des cordons qui transforment le DVI-D en HDMI ou en DisplayPort. Dans ce cas, aucun boîtier d’interface n’est requis.

Le cordon DVI vers HDMI e-Boxx LDVIHDMI5

Intercompatibilités entre HDMI et DisplayPort

Bien que très similaires dans leurs possibilités, les formats HDMI et DisplayPort ne sont pas compatibles dans les deux sens. Il y a même un risque de griller les composants.

DisplayPort vers HDMI

Dans ce sens, tout fonctionne très bien avec un câble ou un connecteur équipé d’une prise DP d’un côté et HDMI de l’autre. Ce câble semi-actif utilise les 3,3V en sortie de l’appareil DP et le transforme en 5V et bascule le DisplayPort en mode de compatibilité TMDS. Ce mode a en effet été prévu dans la norme !

Attention, ce type de cordon fonctionne uniquement dans le sens DP > HDMI.

Adaptateur e-Boxx ADPMHDMIF DisplayPort vers HDMI
Une matrice Lightware MX2 équipés d’entrées DisplayPort et HDMI toutes converties en sorties HDMI

HDMI vers DisplayPort

C’est ici que tout se complique. Ce type de câble n’existe pas car ces deux formats sont incompatibles dans ce sens : le HDMI n’a pas de mode de compatibilité pour passer de TMDS en LVDS. Une interface de conversion est obligatoirement nécessaire. Elle va transformer le mode de transmission et délivrer 3.3V à partir des 5V en entrée. Attention, ce type d’interface fonctionne uniquement dans le sens HDMI > DP.

Mais la solution la plus simple aujourd’hui est de passer en IP. Avec un encodeur AV-over-IP DisplayPort, le signal converti en un flux vidéo H.265, JPEG2000, etc. devient indépendant de tout format physique. Il est donc tout à fait possible d’utiliser en sortie un décodeur AV-over-IP HDMI !

Un extendeur DisplayPort 4K ultra complet et en PoE chez Gefen
L’encodeur AV-over-IP DisplayPort EXT-DPKA-LANS-TX chez Gefen

Usages du HDMI et du DisplayPort

On en parle de moins en moins mais le DisplayPort est toujours présent, essentiellement sur les stations de travail. Le HDMI destiné à l’origine au grand public se généralise de plus en plus dans les environnements professionnels. Il y a toutefois de multiples cas où les deux formats seront présents. Dans les salles de réunion par exemple où il faut pouvoir accueillir les ordinateurs de tous les participants. Dans d’autres cas, comme les salles de commande, le mur d’images sera principalement alimenté par des sources en DisplayPort.

Quel que soit le cas auquel vous êtes confronté, sachez que vous aurez toujours une solution pour passer d’un format à un autre de façon sûre.

Les futurs HDMI 2.1 et DisplayPort 2.0

Le HDMI 2.0b est en passe d’être supplanté par le HDMI 2.1. Ce dernier fait passer le débit de 18 Gbps à 48 Gbps. soit ce qui est nécessaire pour passer de la 8K à 120 Hz et même de la 10K.

Le DisplayPort 2.0, évolution du 1.4, a été validé dernièrement. Il devrait être disponible sur le marché fin 2020. Le DP 2.0 permettra de passer de la 8K avec HDR à 60 Hz grâce à un débit de 80 Gbps.

Evolution de la norme DisplayPort – ©VESA

Le surplus de débit à l’avantage du DP 2.0 sera bénéfique à l’espace colorimétrique et à la qualité de l’échantillonnage. Quand le HDMI compresse à 4:2:0, le DisplayPort pourra conserver le 4:4:4.

Les deux formats évoluent mais resteront incompatibles directement. Néanmoins, le DP 2.0 sera compatible avec l’USB-C des PC et le Thunderbolt 3 d’Apple. Ces liaisons bénéficieront alors du même débit de 80 Gbps.

Sources :

One Response to [Dossier] HDMI vs. DisplayPort : quelles différences, quels usages ?
  1. Bel article; prochaine étape comparer DP 2.0 avec USB-C


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.