Comment fonctionnent les capteurs IoT des écrans collaboratifs Sharp Windows ?

Lorsque nous vous avions présenté les écrans collaboratifs hyper connectés de Sharp, nous avions évoqué la présence de capteurs. Les capteurs environnementaux que l’on peut trouver dans la domotique sont aussi utilisés dans les bureaux et salles de réunion. S’ils n’existent pas encore, Sharp propose de les ajouter tout simplement grâce à son écran tactile au sommet duquel ils prennent place.

Cinq capteurs pour analyser l’environnement

De multiples bus de terrain existent pour les applications tertiaires, on pense par exemple au KNX ou au BacNET. Ils servent à automatiser les fonctions du bâtiment et à en gérer les besoins énergétiques. Eclairage, climatisation, ouvrants, présence, qualité de l’air… autant de données collectées qui vont influencer le fonctionnement du système, sa bonne gestion et, incidemment, une meilleure consommation d’énergie.

Sharp a intégré certains capteurs à son écran collaboratif 70″ PN-CD701. Ils remontent les informations suivantes :

  • présence
  • température
  • CO2
  • humidité
  • composants volatiles

Le plus souvent avec un bus de terrain, plusieurs appareils distincts seront nécessaires pour récupérer autant d’informations.

Un tableau de bord et une connexion aux systèmes tiers

Cet écran Sharp réalisé en collaboration avec Microsoft, se connecte au cloud Azure. Ce dernier récupère toutes les données, les stocke et les rend disponible via une API. Avec l’application Sharp Workspaces, vous avez accès à un véritable tableau de bord présentant de façon concrète les données relevées.

A lire également :   AVer VB342+, version améliorée de la barre de son vidéo pour salle de réunion

Vous allez pouvoir analyser ces données et vérifier leurs variations selon l’utilisation de la salle. Sharp Workspaces donne accès à l’ensemble des écrans connectés du bâtiment. Des décisions seront ainsi prises pour améliorer la qualité de l’air en général pour des réunions où les participants se sentiront bien.

Pour améliorer les conditions de travail

En résumé, l’écran collaboratif Sharp Windows améliore le travail en équipe, mais il peut aussi améliorer l’environnement de travail en général grâce à ses capteurs IoT intégrés.

En connectant ces données à un système tiers, comme le bus de terrain du bâtiment ou tout autre automate, les équipements pourront réagir en conséquence. Par exemple, la climatisation sera modulée automatiquement selon le nombre de personnes dans la pièce. Ou encore, les ouvrants motorisés s’activeront entre deux réunions pour renouveler l’air. Enfin, connecté au système de réservation de salle, une réunion pourra automatiquement être annulée et la salle rendue disponible grâce aux capteurs ayant détecté l’absence d’utilisateur.

Plus d’infos : Sharp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.