Lightware VINX

La gamme Lightware VINX ne comprend que deux produits, tous les deux au format mini : un encodeur et un décodeur. Ils ont pour but de transporter un signal HDMI et le KVM sur un réseau informatique Gigabit. Ces produits visent essentiellement le monde du corporate et de l’éducation.

 

La gamme Lightware VINX

L’encodeur VINX-120-HDMI-INC accepte du HDMI en entrée. Une boucle HDMI locale permet de récupérer le signal. Ce dernier partira également à travers la prise réseau 1GbE. Il peut monter jusqu’à la 4K, avec de la compression (réglable par l’installateur) puisqu’on est en réseau Gigabit. Pour de la 4K non compressée, il faut passer en réseau 10 Gigabits, mais ce n’est pas l’objet de ces produits.

L’infrarouge et le RS232 pour le pilotage des appareils reliés, ainsi qu’un port USB complètent la connectique. Cette connexion USB 2.0 couvre les besoins en KVM mais elle accepte également les supports de stockage tels que les clés USB.

Le décodeur  VINX-110-HDMI-DEC offre justement quatre ports USB pour y relier les accessoires distants. On récupère également la sortie HDMI ainsi que les prises RS232 et infrarouge.

 

Audio/vidéo sur réseau

Les trois types de raccordement réseau couvrent tous les besoins : point à point, unicast et multicast. Un switch mangeable de niveau 3 avec support IGMP, Jumbo frames et filtrage multicast est nécessaire. Nous aurons l’occasion d’y revenir en détails dans un prochain article.

Ces deux produits se paramètrent depuis une page web où l’on tapera leur adresse IP. C’est à cet endroit que l’on effectuera le matriçage virtuel où l’on décide le contenu de quel encodeur chaque décodeur doit afficher.

En mode point à point, l’association entre un encodeur et un décodeur se paramètre directement sur les produits grâce aux petits dip switch.

 

Cas n°1 : salle de réunion

Dans ce premier cas, l’objectif est de prendre la main sur deux PC et d’en afficher le contenu sur des écrans déportés. Clavier et souris pour leur pilotage sont également déportés. Un encodeur a été placé à côté de chaque source (les 2 PC). Les décodeurs sont à proximité des écrans. Ils transitent tous à travers un switch réseau Gigabit.

Lightware VINX réunion

 

Cas n°2 : salle de conférence

Dans cette salle de conférence, le participants peuvent brancher leur PC portable sur les boîtiers de table, reliés à des encodeurs VINX. L’image est transmise vers deux écrans et un vidéoprojecteurs, chacun avec son décodeur. Un encodeur traite également le signal de la webcam. Le tout traverse un switch réseau Gigabit.

Lightware VINX conférence

 

Cas n°3 : salle de formation

Avec l’emploi de décodeurs au niveau des postes de chaque participant, ils peuvent sélectionner alternativement l’image de leur PC ou celle du PC du formateur. Dans ces conditions, c’est le switch réseau qui fait office de distributeur HDMI « virtuel ».

Lightware VINX formation

 

En somme, les encodeurs et décodeurs Lightware VINX offrent une solution AV sur IP accessible car allant droit au but : transporter et distribuer l’image à travers un réseau informatique Gigabit. Ainsi, l’efficacité et la simplicité de ces produits les destine avant tout au monde du corporate et de l’éducation, où la qualité d’image n’est pas critique, comme les salles de contrôle ou de vidéosurveillance. Une utilisation pour l’affichage dynamique et les murs vidéos reste possible, grâce à la découpe d’images paramétrable.

Plus d’infos : Lightware

Lightware VINX decoder