Dans un article intitulé « La domotique réussira-t-elle à s’imposer dans les ménages ? » publié par le site les echos.fr, son auteur, Pascal Brugnard, expose un point de vue intéressant sur l’évolution d’un marché en pleine transition.

SOURCEhttp://www.habitat-technologies.com

« Difficile de le nier, la domotique n’a jamais réellement réussi à s’imposer en France : présente depuis plus de 20 ans, elle semblait immuablement liée aux seuls technophiles et autres amateurs de science-fiction.

Pour une majorité des Français, la domotique reste encore perçue comme trop complexe et sans réels services innovants. Pourtant les choses pourraient évoluer d’ici peu : de nouveaux usages sont en train de se développer et les besoins des Français notamment en termes d’économie d’énergie pourraient imposer cette technologie dans les ménages d’ici quelques années. Focus sur 3 éléments clés allant dans ce sens.

Selon le cabinet ABI Research, les revenus liés au marché de la domotique devraient atteindre 11,8 milliards d’euros d’ici 3 ans, considérable quand on sait le faible engouement que les technologies d’automatisation avaient laissé jusqu’à présent auprès du grand public. Pourtant le marché semble enfin mature et pourrait bien réconcilier les ménages avec la domotique.

De nouvelles applications innovantes

Si pour la plupart des Français la domotique se limite souvent à la possibilité de commander à distance les appareils électroniques du foyer, elle leur paraît souvent difficile à installer et à l’intérêt discutable. Mais la clientèle pourrait bien s’élargir d’ici peu : de nouvelles applications innovantes sont sur le point d’émerger et pourraient bien prendre place dans de nombreux foyers français. Tout d’abord, les appareils électroniques se sont largement multipliés ces dernières années : télévision, chauffage, volet roulant, hi-fi… et cela ne semble pas être près de s’arrêter.

A lire également :   tvONE augmente à nouveau les fonctionnalités des processeurs vidéo CORIOmaster

Les nouvelles technologies sont maintenant partout. Dans l’habitat par exemple, il devrait être désormais possible de délocaliser son dressing avec un système de treuil dans une pièce non utilisé comme le grenier et d’automatiser ce même dressing afin de sélectionner à distance le vêtement désiré. Pour les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite, elle pourrait aussi se révéler un outil qui leur simplifie largement le quotidien, en leur permettant d’activer à distance lumière, chauffage, mais aussi appareils médicaux afin de leur faire gagner en autonomie.

Simplifier la domotique

Simplifier la domotique parait l’un des autres enjeux majeurs de ces prochaines années qui paraissent indispensables pour une adoption massive auprès du grand public. L’histoire a souvent montré que la seule innovation, aussi utile qu’elle puisse paraître, ne suffisait pas. Prenons l’exemple de l’iPad ou de l’iPhone : les tablettes numériques existaient avant l’iPad et les smartphones existaient bien avant l’iPhone, mais le génie de Steve Jobs a notamment été de réussir à les démocratiser en rendant leur utilisation facile et ergonomique pour tous.

En offrant une domotique beaucoup plus ergonomique, les fabricants pourraient réussir à la démocratiser et toucher une cible qui irait bien au-delà de la cible masculine des 20/40 ans amateurs d’électronique et de technologie. Dans cette optique, la clientèle féminine pourrait avoir son rôle à jouer, de la même façon qu’elle avait réussi à imposer l’électroménager après la Seconde Guerre mondiale. La clientèle féminine pourrait bien imposer une domotique simple d’usage dans les foyers.

A lire également :   Philips propose des moniteurs innovants pour le télétravail et le gaming

La domotique : facteur d’efficacité énergétique

À une époque de crise économique et de prise de conscience écologique, le désir de contrôler sa consommation énergétique est de plus en plus important pour une majorité des Français. La maîtrise de son budget, tout en participant à la sauvegarde de la planète (en schématisant un peu…) sont en effet deux sujets largement d’actualité. Là encore, la domotique pourrait avoir son rôle à jouer : en permettant de réguler ses appareils électriques ou son chauffage ajustable au degré près et à distance, entraîne une diminution logique de sa consommation électrique et énergétique. Dans ce sens, elle peut être un facteur clé en faveur de l’efficacité énergétique. »

  

Retrouvez toutes nos solutions de contrôle sur le site eavs-groupe.fr !

2 réponses à La Domotique: vers un marché de masse ?
  1. Un article vraiment intéressant !
    Il est grand temps que ce métier se démocratise et prenne la p^lace qui est la sienne dans nos foyers

  2. Oui l’évolution de la domotique est passionnante, et il n’existe aucun doute de son futur radieu du secteur. Tout sera bientôt centraliser et contrôlable via une commande, y a quelques années une telle idée semblait futuriste aujourd’hui, on est en plein dedans avec le contrôle des volet roulant par exemple directement via des application pour Ipad. En fonction de la luminosité, ou du vent, le moteur remonte automatiquement le battant du volet. possibilité de l’ouvrir et de les fermer à heures fixes aussi.
    Tant d’autres d’applications possibles… Tout pour nous rendre la vie toujours plus facile ;).
    Jusqu’où iront nous.


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.