Comment créer d'incroyables murs d'images extra larges avec tvONE CORIOmaster2

Aujourd’hui, les murs d’images sont devenus monnaie courante dans de nombreux environnement : bars, commerces, stades, musées, salles de commande, etc. En règle générale, ces murs en 2×2 ou 3×3 sont composés de panneaux de même taille affichant 100% d’une résolution classique. Pour quelque chose de plus accrocheur, les murs vidéo artistiques permettent de libérer la créativité en déployant des modèles d’affichage dans des formats totalement originaux. Le processeur tvONE CORIOmaster2 est particulièrement adapté à ces besoins.

Les spécificités des murs d’images extra larges

Les tendances montrent que les exigences relatives aux murs vidéo évitent les configurations de type carré, 4/3 ou 16/9e. Les projets s’orientent de plus en plus vers des formats extra-larges comme par exemple du 64/9e, ou encore plus ! Cela permet d’impressionner le public avec une expérience visuelle percutante et mémorable. En outre, le mur d’images extra large augmente la surface d’affichage sans avoir à augmenter la hauteur du plafond.

Dans ces murs vidéo au format spécifique, les écrans ne couvrent pas 100 % de la résolution classique d’un flux vidéo. Soit une partie sera coupée pour concentrer le cadrage sur ce qui est important. Soit de multiples « petites » vidéos seront associées les unes aux autres. Le contenu personnalisé spécifique aux murs vidéo ouvre des possibilités de création sans limite.

La meilleure qualité d’image sans augmenter votre bande passante

Quand le mur d’images affiche une part de l’image seulement, tout le reste de l’image non affiché en haut et en bas est tout de même transmis par le serveur de médias au format 16/9e. Ce qui utilise de la bande passante inutile et baisse la définition à l’affichage.

Il est donc plus intéressant de découper la partie de l’image initiale conservée en plusieurs petits flux. Ces derniers seront équivalents ou proches du format 16/9e. La résolution est ainsi optimale, tout comme l’utilisation de la bande passante. Il est indispensable de sélectionner un processeur vidéo capable d’assembler et de synchroniser parfaitement ces flux pour reconstituer l’image globale.

A lire également :   Comment faire des économies d'énergie grâce à la domotique Elan Home Systems ?

D’un flux unique à de multiples fenêtres

Dans un environnement d’entreprise, un mur extra large peut nécessiter la connexion de multiples sources vidéos simultanées. Notamment, il disposera de suffisamment de bande passante pour les afficher simultanément avec une latence ultra-faible. Dans un environnement de salle de contrôle, il peut y avoir jusqu’à 100 fenêtres. Encore une fois à faible latence, même pour les flux IP.

Le processeur de mur vidéo doit être capable de mélanger et de gérer différentes sources reliées physiquement ainsi que des flux IP, puis de les mettre à l’échelle et de les convertir pour un affichage instantané. Il faut vérifier combien de sources en direct différentes peuvent se connecter au processeur. Et combien de fenêtres vidéo distinctes peuvent s’afficher sur le mur d’images extra-large.

Apportez des modifications à la volée pour une flexibilité maximale

L’installation d’un mur d’images extra-large peut représenter un investissement financier substantiel. Il est essentiel qu’il soit suffisamment flexible pour être utilisé à diverses fins. Ceci sans avoir besoin d’une reconfiguration fastidieuse ou nécessiter l’intervention d’un technicien audiovisuel externe. Ainsi, la meilleure solution consiste à créer dès le départ un grand nombre de canevas. L’objectif consiste à pouvoir les rappeler instantanément à l’aide d’un panneau de commande ou d’un système d’automatisation.

Le processeur bénéficiant de cette polyvalence permet d’utiliser le même mur pour différents usages très facilement. Pour changer par exemple l’arrière-plan, les programmes diffusés ou l’organisation des différentes fenêtres. Certains processeurs permettent d’effectuer ces changements à la volée depuis une application sur smartphone ou tablette.

A lire également :   Travail collaboratif et réunions hybrides avec les écrans tactiles Huawei IdeaHub

Gérez plusieurs murs depuis un seul processeur

De nombreuses installations nécessitent plus d’un mur vidéo : une entreprise équipées de plusieurs salles de conférence ou une salle de contrôle avec plusieurs zones d’affichage par exemple. Bien sûr, il est possible d’ajouter des processeurs supplémentaires. Mais cela augmente le coût du système en complexifiant l’infrastructure et le contrôle, avec des matrices et des câbles supplémentaires.

Pour économiser beaucoup de temps et de budget, certains processeurs vidéo sont capables de contrôler plusieurs murs d’images. Ils possèdent pour cela une capacité de commutation vidéo intégrée. Ils maintiennent la qualité de l’image, réduisent la latence et suppriment la complexité du câblage. Idéalement, chaque mur diffusé et contrôlé par un processeur unique doit pouvoir être contrôlé individuellement. Ou bien pilotés de façon centralisée.

CORIOmaster2 : le processeur multi murs d’images sur mesure

En résumé, tvONE propose le processeur vidéo qui répond aux besoins d’affichage extra large et personnalisé dans tous les environnements. Le CORIOmaster2 est capable de gérer à lui seul plusieurs murs d’images, chacun dans des formats différents. Il sait également afficher de multiples fenêtres au sein d’un même mur. Le tout sans latence, en très haute définition et avec un pilotage global via des canevas facile à rappeler.

Plus d’infos : tvONE CORIOmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.