Les écrans tactiles envahissent notre quotidien : smartphones, tablettes, ordinateurs, bornes, et même vos écrans ! Grâce à la technologie multipoints, ils vous permettent de faire plusieurs choses en même temps.

 

Mais alors comment est-ce que cette technologie fonctionne ? Aujourd’hui on se penche sur la question ! Le tactile que vous connaissez avec les smartphones n’est d’ailleurs pas le premier type d’écran tactile, il existe plusieurs technologies qui permettent l’usage tactile d’un écran, suivant l’utilisation que l’on souhaite en faire.

 

La technologie Résistive.

La plus économique mais aussi la plus simple correspond en fait à un empilement de couches dont deux sont conductrices et séparées par une couche d’isolant. Elles sont ainsi encadrées par une couche d’isolant. Encadrées par deux barres horizontales, et deux barres verticales, le tout est recouvert d’un produit qui permet d’augmenter la dureté de la surface, résistant ainsi aux rayures.

Ainsi, lorsque l’on touche l’écran, les deux films conducteurs se mettent en contact, et le courant peut alors circuler. Un voltage est appliqué successivement aux barres verticales et horizontales, et mesure de cette façon la tension entre le point d’impact et chacune des barres. Les tensions une fois mesurées sur chaque axe à la position du point d’impact permet ainsi de transmettre les coordonnées de ce dernier au système en fonction bien sûr de sa résolution.

A lire également :   Les lecteurs vidéo & show control ID-AL sont enrichis d'un moteur HTML5 pour plus d'interactivité

ecran_tactile_resistif

 

L’Infrarouge.

Plus résistants que la technologie précédente, les écrans qui disposent de dalles tactiles infrarouges n’ont besoin d’aucun support pour fonctionner et ne subissent par ailleurs pas d’usure mécanique. Il ne s’agit pas ici d’un écran, mais d’une dalle où sont installés des émetteurs et récepteurs infrarouge.

Lors d’un impact, les émetteurs et récepteurs infrarouge créent un maillage lumineux mais invisible, et lorsque vous touchez la datte vous interrompez ainsi le faisceaux. Les récepteurs, privés de cette lumière infrarouge détectent donc le point d’impact et transmettent les coordonnées au contrôleur. Contrairement aux autres technologies tactiles qui calculent les coordonnées du point d’impact au moment où il se produit, ici, les coordonnées sont déjà connues et ne font donc pas l’objet d’un calcul postérieur.

single-led-bar

La technologie Capacitive.

Cette technologie, c’est celle que vous connaissez le mieux, puisqu’utilisée dans les smartphones. Les systèmes capacitifs correspond donc à une couche qui accumule les charge, placée sur la plaque de verre du moniteur. Ainsi lorsque vous toucher la plaque du doigt, certaines charges lui sont transféré. Et lorsque vous enlevez votre doigt, les charges quittent la place capacitive et créent un manque qui est mesuré. Un capteur dans chacun des coins de la plaque détermine ainsi le point de contact.

A lire également :   AVer CL01 : un contrôleur multi caméras PTZ très pratique

Le principe est simple : notre corps, conducteur électrique vient perturber le champ électrique de l’appareil. Les fils électriques, qui ne mesurent que 50 microns sont invisibles, disposés en deux couches, permettent de mesurer les variations électriques.

touch-capacitive

 

Et on va même plus loin avec le capacitif projeté. Basé sur le même principe que la technologie capacitive, il ne s’agit cependant plus ici de toucher l’écran pour créer un manque, mais permet de détecter les points de contacts à travers une plaque de verre jusqu’à 18 mm d’épaisseur, généralement blindé.

ecran-capacitif-projete

 

Et pour le futur ?

On parle ici d’écran tactile, mais ce ne serait presque plus le cas. La société TouchKO travaille actuellement sur un écran tactile, que vous n’aurez pas besoin de toucher puisqu’il sera capable d’être commandé à près de 16 cm de distance !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.