Guide : WiFi ou CPL ? - Blog Eavs Groupe

Le réseau informatique est une obligation de nos jours si on veut profiter du multimédia dans les meilleurs conditions. Les ordinateurs se connectent au réseau, mais ils sont rejoints maintenant par les téléviseurs, les consoles de jeux, ou encore les systèmes d’automation et de domotique.

Réseau informatique obligatoire

La norme NFC15-100 impose d’avoir au moins une prise réseau Ethernet dans chaque pièce de la maison, la cuisine étant en option. Dommage, car avec l’électroménager intelligent qui se développe de plus en plus, nous allons avoir besoin d’une connexion informatique dans la cuisine dans les années à venir.

Mais qu’en est-il des constructions existantes ? On peut faire des saignées dans les murs porteurs, passer des gaînes dans les cloisons, ou simplement coller des baguettes. Le travail peut être titanesque. Heureusement, le WiFi a été créé pour palier à ce problème. Pas de prise RJ45 dans les murs ? Et bien on va passer sans fil.

Il existe une alternative qui permet également de faire passer le réseau informatique sans câblage dédié, en utilisant tout simplement le câblage électrique. Pour cela, on branche sur le courant des adaptateurs sous forme de prise gigogne qui envoient et récupèrent le signal Ethernet sur toutes les prises électriques de la maison.

ubiquiti UniFi Pro

Borne WiFi n Ubiqiti Unifi Pro

La généralisation du sans fil

Le futur sera sans fil, on peut l’entendre à toutes les sauces mais aussi le vérifier au quotidien. Au départ, le WiFi permettait de relier un ordinateur à un réseau informatique. Il a ensuite été décliné sur les téléphones portables, sur les consoles de jeux et sur les lecteurs multimédia en réseau. Il a fait timidement son apparition dans le domaine de l’audio/vidéo via des adaptateurs propriétaires à acquérir en option. Aujourd’hui, ce sont des lecteurs Blu-ray ou des amplificateurs home cinema qui sont équipés du WiFi de série.

Netgear XAV2602

Prise CPL Netgear XAV2602 avec switch 2 ports

Le CPL reste méconnu

Même si on en parle depuis des années, qu’on le trouve partout, et qu’il est même livré d’office avec la Freebox, le CPL reste en retrait. Il a souffert pendant longtemps d’un débit bien inférieur au WiFi. Alors quitte à avoir le choix entre les deux, autant prendre le plus rapide ! Malgré cela, les modules CPL ont apporté des fonctions complémentaires comme le switch 2 ports RJ45 intégré à la prise pour un gain de place ou l’ajout du streaming audio avec sortie mini jack.

Les Numeriques debits reseaux

(c)Clubic – comparaison des débits WiFi, CPL et filaire (RJ45) exprimés en Mo/s (1 Mo/s = 8 Mbps)

Concours de vitesse

Plafonnant à 200 Mbps jusqu’ici, le CPL est dernièrement passé à 500 Mbps. Le WiFi « n », le WiFi le plus rapide actuellement, atteint lui les 300 Mbps. On parle ici de chiffres théoriques. Mais on remarque que le CPL dépasse maintenant le WiFi, la tendance s’est inversée ! Dans la réalité, on est bien loin des chiffres annoncés. Avec du CPL 500 Mbps, on peut espérer atteindre les 120 Mbps. En WiFi n, on peut espérer approcher les 100 Mbps dans les meilleures conditions, et au plus proche de la borne, ce qui sera rarement le cas. En moyenne, le WiFi n tourne plutôt autour de 50 Mbps. Il faut savoir qu’une connexion filaire Ethernet Gigabit (1000 Mbps) atteint en moyenne les 350 Mbps.

schema reseaux

Schéma réseau mélangeant le filaire RJ45, le CPL et le WiFi

Toujours tester sur place

Quand le réseau filaire est absent, ou s’il doit être complété par des points d’accès complémentaires sans fil supplémentaire, il faut tester sur place avant de s’arrêter sur le WiFi ou le CPL. Le WiFi est plus pratique, mais selon la topologie de la maison, les matériaux utilisés pour les murs et les plafonds, il se peut que le débit soit très faible, voire inexistant, même à courte distance. Le CPL est alors la solution à choisir, tout en sachant que là aussi, on peut être confronté à des soucis : un réseau électrique pollué par certains appareils électroménager peut faire chuter le débit. Rien ne vaut donc un test sur place. Et puis rien n’empêche de mixer réseau filaire, WiFi et CPL, comme le montre le schéma ci dessus, pour associer les avantages de chacun et ainsi créer le réseau informatique de votre client le plus fiable possible.

Lire plus :
Apple
Apple augmente le prix des dalles tactiles

Apple veut couper l’herbe sous le pied à la concurrence, en lui rendant encore plus difficile l’approvisionnement en dalles tactiles,...

Fermer