[Dossier] Qu'est-ce que le projection mapping ?

Dans les différentes solutions techniques autour de l’audiovisuel pour l’événementiel, il en existe une qui prend de plus en plus d’ampleur : le projection mapping. Cela consiste à projeter des images sur autre chose qu’un écran blanc, et même souvent sur des surfaces non planes. L’idée principale est de décorer et d’animer numériquement des objets et surfaces de toutes sortes. Et même des bâtiments entiers !

Le monumental Opera de Sydney est couvert par 14 vidéoprojecteurs Christie – ©The Electric Canvas

Projeter sur tout, n’importe où

La technique de projection sur autre chose qu’un écran existe depuis quelques décennies déjà. Jusqu’à l’orée des années 2000, les différents essais concernaient essentiellement des installation artistiques exceptionnelles. Ou bien alors de la projection sur de petites surfaces. Désormais, les technologies sont suffisamment développées pour viser des créations de très grande envergure.

Le projection mapping permet de recouvrir les façades des bâtiments comme des cathédrales, des immeubles de bureau, des musées. Pas seulement de façon fixe, mais surtout avec des images animées. Pour cela, deux éléments majeurs sont nécessaires :

  • des vidéoprojecteurs,
  • un logiciel de découpage d’image.
Un réseau de train miniature en Allemagne animé par des vidéoprojecteurs Christie – ©Christie

Des vidéoprojecteurs de forte puissance

Pour couvrir des surfaces de centaines de mètres carrés, avec des vidéoprojecteurs placés parfois à plusieurs dizaines de mètres de distance, il faut de la puissance. Les vidéoprojecteurs laser sont donc bien placés pour répondre à cette contrainte. Ils délivrent souvent plus de 10.000 ou 20.000 lumens, ce qui sera parfait pour des projections nocturnes.

Le laser à forte puissance a également comme avantage de reproduire des images aux couleurs respectées. Ce sont enfin des produits avec de très longues durées de vie, où la qualité de l’image reste stable dans le temps. Autant d’atout qui plairont aux créateurs de images et vidéos à projeter. Ils n’auront pas à se soucier de ces questions.

Le musée theMART de Chicago – ©Joshy Brott Obscura

Adapter l’image projetée à des surfaces complexes

Un vidéoprojecteur recrée une image habituellement rectangulaire, que ce soit dans un mode paysage ou portrait. Cependant, les surfaces visées n’ont pas toujours cette régularité. Il faut donc pouvoir projeter uniquement sur les surfaces, en tenant compte des volumes, des découpes, de l’effet de profondeur et des formes spécifiques.

Un processeur vidéo de mapping est donc nécessaire. On entre dans le système le plan de la surface choisie. Puis on découpe des zones qui définiront le nombre de vidéoprojecteurs nécessaires. Deux opérations sont nécessaires :

  • la création de caches virtuels, c’est-à-dire la projection d’images aux formes totalement sur mesure,
  • l’edge blending, ou la continuité de l’image projetée par plusieurs vidéoprojecteurs adjacents de façon invisible pour les spectateurs.

Quel vidéoprojecteur pour le projection mapping ?

Les modèles Christie 3DLP sont particulièrement bien adaptés au projection mapping. Ils développent une image avec une luminosité et une colorimétrie respectant le signal original. L’image est claire et brillante en toute situation.

Les modèles concernés fournissent une puissance de 5.000 à 30.000 lumens. Leur résolution va du WXGA à la 4K. La source lumineuse peut être une lampe au Xenon ou un laser RGB.

Quelles solutions techniques pour le projection mapping ?

Les processeurs

En premier lieu, les processeurs CORIOmaster de tvONE sont capables de gérer des projets simples, essentiellement sur des surfaces planes. Toutefois, elles peuvent être complexes, avec des découpes totalement sur mesure. Ces processeurs gèrent un nombre limité de vidéoprojecteurs, mais déjà suffisant pour une grande majorité des projets. Ils ne sont pas conçus pour être chaînés.

Les vidéoprojecteurs autonomes

Ensuite, certains vidéoprojecteurs Christie, la série HS et la plupart des 3DLP, sont capables de s’associer les uns aux autres sans nécessiter de processeur externe. C’est leur puissance logicielle interne qui va suffire à gérer des mises en œuvres déjà évoluées. Pour cela, le logiciel Christie Twist est nécessaire. Il va permettre de générer les différents réglages à insérer dans chaque vidéoprojecteur afin de respecter la géométrie tout en tenant compte du edge blending.

Les serveurs vidéo

Enfin, les serveurs vidéo représentent le nec plus ultra du projection mapping. Ce sont des PC serveurs très puissants, dotés de toutes les possibilités de manipulation de l’image. Ils prennent en compte le recouvrement, les ombres, les volumes et les formes les plus diverses possibles grâce à des caméras qui vont en capter très précisément toutes les caractéristiques.

Ces serveurs contiennent également tous les contenus qui vont être à chaque fois adapté au canevas de projection et transmis aux projecteurs concernés via les multiples sorties vidéo qu’ils possèdent. Plusieurs serveurs peuvent être associés pour des surface de projection sans limite. C’est ce que propose Christie avec la solution Mystique et les serveurs Pandora Box.

Les extendeurs

Les distances entre les différentes grappes de vidéoprojecteurs peuvent très vite grimper. La régie où se trouve le processeur ou les serveurs peut également être déportée. Des extendeurs vidéo seront donc nécessaires pour couvrir les différents points de projection : en HDBaseT, en vidéo sur IP cuivre ou fibre. Cette dernière technique étant la plus adaptée pour de longues distances à couvrir en extérieur.

Le projection mapping pour quels environnements ?

Le projection mapping est souvent utilisé dans l’événementiel : conférences, salons, concerts, manifestations artistiques… Cela peut démarrer très simplement, en recouvrant des murs ou le sol, même en intérieur. Mais on le voit aussi de plus en plus dans les villes, pour recouvrir d’images des bâtiments. Cela correspond à des animations ponctuelles ou récurrentes, des commémorations, des événements sportifs ou des expositions. Lyon est particulièrement réputée dans ce domaine avec la Fête des Lumières où sont projetées chaque année début décembre des animations sur les bâtiments des lieux historiques de la ville.

Vous avez un projet de projection mapping ? N’hésitez pas à contacter notre équipe pour étudiez ensemble les meilleures solutions.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.