Depuis début septembre, EAVS est devenu partenaire exclusif du groupe Corebrands et donc de ses 7 marques.

Et pour l’occasion, aujourd’hui nous vous parlons des fréquences dans l’audio, c’est à dire les fréquences qui sont audibles pour les oreilles humaines, et qui sont traités dans chacun de vos haut-parleurs.

Quel types de fréquences ?

L’oreille humaine peut percevoir les fréquences allant de 20Hz jusqu’à 20KHz, et si on détaillait un peu tout ça ?

  • Les fréquences subsoniques (1Hz à 20Hz) : ces dernières sont généralement produites par des tremblements de terre et par les gros orgues que l’ont peut trouver dans les églises. Il s’agit donc ici de vibrations.
  • Les fréquences très basses (20Hz à 40Hz) : il s’agit de l’octave la plus basse perçue par notre oreille. Elles sont produites par les grosses caisses de batteries, les notes les plus basses d’un piano ou encore le tonnerre et le bruit d’une climatisation.
  • Les fréquences basses (40Hz à 160Hz) : cela concerne ici toutes les fréquences basses de la musique.
  • Les fréquences moyennes basses (160Hz – 315Hz) : ce spectre comprend entre autre le Do central du piano, mais utilisé de la mauvaise manière avec un égaliseur, les informations de ce signal sonore peuvent être sérieusement altérées.
  • Les fréquences moyennes (315Hz à 2,5KHz) : nous sommes plutôt sensible à ce spectre de fréquence. Par ailleurs, cette bande sonore est celle que l’on retrouve dans un téléphone.
  • Les fréquences moyennes hautes (2,5Khz à 5KHz) : les fréquences atteignent ici un pic, c’est là où l’oreille humaine est la plus sensible. Cela permet une meilleure présence d’un instrument en particulier sur une bande sonore.
  • Les fréquences hautes (5Khz à 10Khz) : il s’agit d’une zone qui contient plusieurs des harmoniques de notes produites dans les bandes précédentes. Cette zone dispose d’ailleurs d’une zone acoustique limitée.
  • Les fréquences très hautes (10KHz à 20KHz) : Ici, il y a encore moins d’acoustique, seules sont présentes les notes harmoniques les plus hautes spécifiques à certains instruments. On appelle cette fréquence la « Brillance »

Au delà des 20KHz, la fréquence n’est plus perçue par l’oreille mais plutôt directement par le crâne. La musique n’en contient que très peu, en revanche, cette zone de fréquence permet de réduire les distorsions de haute fréquence qui sont sensible à l’oreille, et aux réverbérations dans la pièces en fonction de la taille de l’appareil utilisé (piano, violon, etc.).

 

Et comment est-ce que ça se traduit dans les hauts parleurs ?

A chaque zone de fréquence son haut-parleur ! Les enceintes sont donc spécifiques à chacune des fréquences entendues par l’oreilles humaine afin de reproduire la bande sonore le mieux possible.

  • Les fréquences subsoniques (1Hz à 20Hz) :  Subwoofer
  • Les fréquences très basses (20Hz à 40Hz) : Subwoofer
  • Les fréquences basses (40Hz à 160Hz) : Subwoofer, et à partir de 150Hz : Medium
  • Les fréquences moyennes basses (160Hz – 315Hz) : Medium
  • Les fréquences moyennes (315Hz à 2,5KHz) : Medium, et à partir de 2KHz : Tweeter
  • Les fréquences moyennes hautes (2,5Khz à 5KHz) : Medium et Tweeter
  • Les fréquences hautes (5Khz à 10Khz) : Medium et Tweeter
  • Les fréquences très hautes (10KHz à 20KHz) : Tweeter

Les Tweeter peuvent d’ailleurs reproduire une bande sonore jusqu’aux ultrasons. Et au delà des 20KHz, on parle même de SuperTweeter.

audio_spectrum

image008