Technologie Micro LED - le futur de la télévision

Samsung présente actuellement au CES de Las Vegas 2018 un écran géant de 146″ qui cristallise toutes les attentions. Cela équivaut à 3m70 de diagonale. Ce n’est ni un écran LCD, ni un OLED, et encore moins de la vidéoprojection. Samsung The Wall est un écran modulaire constitué de Micro LED.

 

Ecran modulaire et Micro LED

C’est plutôt compliqué de déplacer un écran plat de 146″ de diagonale. Dans ce domaine, on fait habituellement appel aux murs d’images. Ces derniers sont constitués de plusieurs écrans plats aux bords les plus fins possibles.

Cependant, même avec les meilleurs modèles, la jointure entre deux écrans d’un mur d’images reste visible. Et puis ces écrans mesurent habituellement entre 40 et 60″ de diagonale. Cela contraint forcément les dimensions finales dans des multiples de ces tailles.

Avec The Wall, Samsung introduit le concept du mur d’images sans bord ni jointure. Lorsque les écrans sont associés, cela constitue une immense image qui paraît être d’un seul tenant.

La technologie utilisée est la Micro LED. Contrairement à un écran LED dont ces dernières sont éclairées par en-dessous ou par l’arrière, la Micro LED genère sa propre lumière. Chaque pixel est donc indépendant. Il peut être éteint pour reproduire un noir absolu, comme sait le faire l’OLED.

Sauf qu’ici, nous sommes face à des modules de 13 x 13 centimètres de côté. On peut associer des dizaines de modules entre eux pour constituer un écran selon ses besoins. Cela offre bien plus de précision qu’avec des écrans de 40 ou 60″.

Le résultat serait très proche de l’OLED, avec un excellent angle de vision et un espace colorimétrique remarquable.

Sony propose une solution à peu près identique nommé Crystal LED Display System, ou CLEDIS, présenté au CES 2017. Les modules mesurent cette fois 40 x 46 cm, ce qui laisse un petit peu moins de latitude. On peut associer jusqu’à 72 modules CLEDIS ensemble.

 

Le futur de la télévision ?

Samsung positionne pour l’instant ce produit comme un concurrent de l’OLED, avec des avantages tout à fait intéressants. N’oublions pas que toutes les dalles OLED du marché sont exclusivement fabriquées par LG, le grand concurrent de Samsung.

La Micro LED permet de constituer son écran sur mesure, à 13 centimètre de largeur ou de hauteur près. On peut aussi partir sur un petit écran, que l’on complètera petit à petit selon ses possibilités. Et puis à l’époque des écrans de 75 ou 85″ difficiles à transporter et à installer, on imagine aisément qu’il est bien plus simple d’assembler des petits modules, pour réaliser des écrans 4 fois plus grands, et plus encore.

Samsung The Wall Micro LED 146

Son excellente qualité d’image grâce à son contraste infini pourrait même faire disparaître les vidéoprojecteurs. Là aussi, il sera toujours plus simple d’assembler des modules Micro LED que d’installer un grand écran de projection et son projecteur associé, avec toutes les contraintes que cela peut amener.

On peut même imaginer à terme que cette technologie supplante les murs d’images professionnels, les écrans plats pour l’affichage dynamique, et pourquoi pas les très grands écrans de projection ? Samsung est déjà en train d’installer des écrans de ce type dans des salles de cinéma en Corée du Sud, en Thaïlande et bientôt à Zurich. Avec une luminosité de 500 nits, ils sont 10 fois plus lumineux qu’un écran de cinéma traditionnel et permettent ainsi de reproduire pour la première fois le HDR dans les salles obscures !

Pour en savoir plus sur les nits, lisez notre dossier Ultra HD, 4K et HDR : tout savoir sur la ultra haute définition

Samsung Cinema LED

Lire plus :
Vidéoprojection : marché et futures tendances par OPTOMA

Fabien Grévin, Commercial région Sud chez OPTOMA, répond à nos questions. 1- Pouvez-vous nous présenter la société OPTOMA en quelques...

Fermer