Comment devenir intégrateur audio/vidéo, multimédia et domotique ? Il n’y a pas réellement de formation typiquement dédiée. Il existe bien des formations domotique, d’antenniste, d’électricien courant faible, mais une formation qui couvrirait tous les aspects du métier reste encore à inventer.

Le métier d’intégrateur est donc un métier à part. Il faut avoir des capacités, se former sur le tas et surtout être ultra passionné ! Nous vous donnons 10 conseils, parmi tant d’autres, mais 10 conseils qui pourraient être la base pour bien débuter dans ce métier. Pour les anciens du métier, relire (et commenter) cette liste ne peut pas faire de mal !

1. Avoir un système installé chez soi

Si vous êtes passionné, vous avez sûrement déjà un système installé chez vous. Si ce n’est pas le cas, commencez par là en vous faisant la main, vous serrez au moins aussi exigeant que vos futurs clients. De plus, utiliser au quotidien des produits que vous installez vous permet de maîtriser encore plus leur installation.

2. Aider des amis ou sa famille

Commencer par aider à l’installation d’un home cinéma ou d’un réseau informatique un ami ou un membre de sa famille est également un bon début. Cela vous permet de vous familiariser avec un « client », et surtout de voir quelles sont les attentes, les incompréhensions, et donc la façon de présenter les choses pour bien se faire comprendre dans ce métier complexe.

3. Lire l’actualité du métier

Comme dans tous les métiers, il est nécessaire de se tenir au courant de tout ce qui sort. La presse professionnelle en français est malheureusement absente, mais si l’anglais ne vous rebute pas, de nombreux sites anglais et américains sont dédiés à l’intégration. Abonnez-vous également aux newsletters des fournisseurs et fabricants de produits sur le marché français.

4. Lire les modes d’emploi

En tant que professionnel, on peut se dire que les modes d’emploi sont inutiles : on maîtrise tout, ça c’est pour le client final. Et pourtant ! On découvre des fonctions qui ne sont pas mises en avant et surtout, on trouve la plupart des réponses aux problèmes rencontrés sur les produits. Lire le mode d’emploi aide enfin à lever le doute sur le fonctionnement réel de telle ou telle fonction.

5. Avoir les bons outils

Difficile de lister les outils nécessaires en quelques lignes tellement la liste pourrait être longue… Nous y reviendrons dans d’autres billets. A côté des outils classiques (tournevis, perceuse, visseuse, tire-fil, etc.), ce sont les testeurs pour le réseau informatique ou la continuité des liaisons audio, vidéo et bus qui vous seront vite incontournables.

6. Comprendre les métiers du bâtiment

Le maçon n’a pas forcément besoin de comprendre le métier du charpentier, ou l’électricien celui du menuisier, mais vous, vous avez besoin de tous les comprendre. N’hésitez pas à sympathiser avec ces artisans pour leur poser vos questions et ainsi apprendre au fur et à mesure. Vous connaîtrez mieux leurs contraintes qui vous concernent et les termes spécifiques qu’ils emploient.

7. Se former

Il est important de maîtriser toutes les possibilités de ce métier où les produits et les technologies évoluent en permanence. Les fournisseurs et fabricants font des formations régulières sur leurs produits. Il y a également le CEDIA qui organise des formations, dont certaines sur Internet (mais en anglais !).

8. Maîtriser les réseaux informatiques

Les réseaux sont partout, la plupart des appareils audio/vidéo ont une prise pour être reliés à Internet. Routeur, switch, WiFi, PoE, VLAN, QoS, … ce sont autant de termes qu’il est nécessaire de maîtriser dans ce domaine. Là aussi, les fournisseurs et fabricants proposent des formations régulières à tout niveau dans le domaine.

9. Maîtriser son ordinateur

Lorsque son ordinateur plante, lorsque l’on ne retrouve plus ses fichiers, lorsqu’un logiciel refuse de s’installer, voilà des situations auxquelles un intégrateur est régulièrement confronté. Il est nécessaire de savoir bien utiliser son ordinateur, le relier au réseau, remplacer les drivers qui ne marchent pas ou trouver la bonne information sur le web pour s’en sortir.

10. Se faire connaître

Pour bien commencer dans le métier, et pour bien continuer, il est nécessaire de sa faire connaître auprès des professionnels tout autant que des clients. D’un côté, il est intéressant de connaître les concurrents dans sa région, pour ne pas se marcher dessus ou éventuellement collaborer sur des missions de grande envergure ; et de l’autre de se faire connaître auprès des architectes, constructeurs de maison, électriciens, antennistes et autres climaticiens.

Loin de vouloir décourager les plus passionnés, bien au contraire, cette liste de conseils montre à quel point ce métier est complexe et qu’il nécessite de nombreuses compétences que l’on acquiert avec le temps. Ces conseils sont une base de départ, mais c’est bien le terrain qui vous apprendra à vous professionnaliser. Si vous voulez rajouter vos propres conseils, n’hésitez pas à les poster en commentaire ci dessous.

Sujet inspiré du billet sur le blog de John Sciacca

Lire plus :
Trouver le bon câble
Comment trouver le bon câble ?

Avec l'arrivée des spécifications HDMI 1.4, il y a maintenant 5 types de câbles HDMI entre lesquels il est difficile...

Fermer